PSG en Coupe d’Europe

Le nouveau PSG a pour ambition principale la ligue des champions de l’UEFA afin d’asseoir sa suprématie sur l’Europe. Mais depuis son remaniement en 2011, le succès tarde à venir. Quelle en est la raison ?

Le doux géant

Souvent placé dans la catégorie des favoris pour le titre de champion de la C1, Paris Saint-Germain, version Qatar, a bâti sa notoriété sur son riche effectif. En effet, sur le papier ce club de football professionnel français semble avoir tous les atouts pour gagner la coupe aux grandes oreilles. Mais, malgré les efforts entrepris par les dirigeants, les entraineurs et par les joueurs, il n’arrive pas à franchir le palier des huitièmes de finale. Toutefois, on ne peut pas dire que le PSG n’est pas un illustre club de l’Europe. Il est même indéniable qu’il en est un. Sur la scène internationale, le PSG joue de la malchance et de l’inexpérience.

L’histoire se répète

Le temps passe, et le club de Paris Saint-Germain semble être poursuivi par le mauvais sort en huitième de finale de la ligue des champions. En 2017, il a déjà subi une remontée historique de la part de Barcelone, qui lui a valu la cession de sa place en quart. Pourquoi le PSG n’arrive-t-il pas à atteindre, depuis quelques années, le dernier carré de la ligue des champions ? Peut-être, c’est parce que le club montre assidûment des fébrilités individuelles et collectives inhabituelles, ainsi qu’un manque de concentration flagrant lors des matchs retours. Les causes sont donc nombreuses. Et, on peut noter également les réactions des joueurs et leurs « trop grandes assurances » d’une qualification à venir. Face à leur inertie lors des mauvaises situations, des observateurs ont caractérisé les joueurs, d’effectif sans tempérament. Certains rejettent la faute sur l’immaturité ou encore sur l’incompétence des entraineurs vis-à-vis de cette situation. Peu importe ce qu’on dit, il semble que la guigne poursuit les joueurs et le club.

La faute à « pas de chance »

L’histoire de la coupe d‘Europe du PSG sera entachée de ce come-back de la « remontada » que l’équipe vient de subir, il y a quelques jours face à Manchester. Le VAR (acronyme anglais de video assistant referees signifiant Assistance vidéo à l’arbitrage) souhaité tant par le PSG a décidé en sa défaveur. Les victoires gagnées, avec plus ou moins de caractères, en phase de poule semblent s’être évanouies en quelques minutes. Aujourd’hui, lorsqu’on essaie de définir la « remontada » et que l’on recherche un exemple concret, on ne peut s’empêcher de penser au Paris Saint-Germain. Ce club de football professionnel français jusqu’à maintenant a déçu ses supporters. Que manque-t-il au PSG pour être une équipe de référence sur le vieux continent ?

FC Barcelone : le club européen le plus titré du 21ème siècle
Manchester UFC : le palmarès le plus fourni du foot anglais